Pacte de responsabilité. Plutôt qu’une baisse globale et indifférenciée des cotisations qui peuvent créer des effets d’opportunité et nourrir éventuellement des dividendes, il faut concentrer l’effort d’un même montant, soit 30 milliards comme l’a proposé le Président, sur les investissements. Soit par une défiscalisation de ces investissements, soit par un Crédit d’Impôt d’Investissement pour les entreprises en situation négative.

On évitera ainsi les désillusions liées aux promesses non tenues.